Somato-emotionnel

Inspirée des travaux de Luc Nicon  (TIPI : Technique d’Identification Sensorielle des Peurs Inconscientes) et des recherches de Simone Pacot sur la guérison intérieure, l’approche Somato-Émotionnelle associe des étirements doux et des exercices respiratoires profonds, permettant à la fois la libération de blocages émotionnels et de tensions musculaires ou nerveuses qui sont en résonnance, essentiellement localisées sur la chaîne musculaire postérieure. En effet, que nous en soyons conscients ou non, les émotions, même maîtrisées, restent souvent actives et laissent une empreinte profonde dans le corps, sous forme de tensions physiques récurrentes. Enfouies et non reconnues, elles peuvent affecter le corps et se manifester sous forme de maladies psychosomatiques, mais également brouiller notre comportement ou nous entraîner dans une mauvaise direction.

On sait aussi qu’une souffrance évitée peut se manifester par des états dépressifs latents, une tristesse de fond, un sentiment d’amertume ou de révolte. En fait on a peur : peur de retrouver la souffrance, de voir la violence en soi, de réveiller des sentiments profondément ensevelis.  Cependant, en conduisant ces « descentes intérieures » jusqu'au bout, on peut les traverser et explorer un mouvement intérieur de libération profonde associée à une sensation de paix et d’unification  qui ouvre un chemin de vie.

 

En début de séance, la personne qui consulte, confortablement installée sur le dos, repère une situation délicate sur laquelle elle désire travailler, dont elle mesure l’intensité émotionnelle. Le praticien accompagne le processus de libération par des étirements doux jusqu’à ce qu'elle soit apaisée. L’essentiel va consister à revenir aux sensations sans interprétation ni contrôle, sans vouloir chercher à comprendre ni à expliquer, en laissant place au seul ressenti. L’expérience montre que l’intensité de l’émotion désagréable de départ s’est comme évaporée  lorsque le processus a été mené sans jugement jusqu’à son terme.

 

Quelques indications :

Peurs, phobies, procrastination, stress, difficultés de concentration, angoisses, douleurs

 

Cette approche peut être utilisée chez soi. Prendre quelques minutes les yeux fermés en lâchant le mental sans rien faire – ce qui est souvent le plus délicat - comme un lâcher prise, juste en laissant évoluer le processus du ressenti physique (les sensations) jusqu’à ressentir l’apaisement.